Le cirque à son meilleur dans l'enceinte de L'Anglicane

CABOTINAGE, une vague de Cirque qui submerge L'Anglicane cet été 2011 et qui a surpris agréablement mais surtout magistralement tous les spectateurs présents lors de la soirée de lancement du 20 juillet 2011 et qu'il ne faut surtout pas manquer du 20 au 23 juillet, du 3 au 6 août et du 17 au 20 août prochain (vérifier la disponibilité à la billeterie).



Pénétrant à L'Anglicane sur le grand tapis rouge, on sentait dès ce moment la fébrilité règnant à quelques minutes de ce grand début coloré comme un arc-en-ciel que l'on est heureux de regarder.Présenté dans le cadre des fêtes Célébrations Lévis 2011, Cabotinage est un incontournable qui vous rendra en un instant votre coeur d'enfant et vous rapprochera de votre fontaine d'imaginaire qui est stimulée à tous les instants.



Après la présentation et les remerciements d'usage faits par Mme Diane Blanchette, directrice générale de Diffusion culturelle de Lévis aux partenaires et à tous ceux qui ont aider à cette série de 12 présentations, le spectacle commence .



Dès le début, la mise en scène est théâtrale et le jeu des artistes hilarant et on peut dire que la soirée démarre sur des chapeaux de clowns venus de Paris pour atterrir chez nous en toute simplicité et splendeur...dresseur de fauve, jongleurs, acrobates, envolées aériennes, élastiques, magicien ou clowns présentés dans la plus pure tradition du burlesque de l'entrée des artistes à la présentation de numéros époustoufflants.



La fantaisie cotoie la voltige, la frénésie s'associe à une magie décapante et le tout bien ficelé qui vous amène dans un voyage ou l'imagination prend toute la place et dans l'intimité de cette salle montre toute sa grandeur où le génie de l'absurde devient pure magie.



Le premier numéro nous permet de voir l'une des co-fondateur Noémie Gervais à l'action: un geai bleu qui virevolte en tous sens entre les mains d'acrobates pour s'envoler sur des rubans de tissus qui l'enrobent, la déballent, lui servant de balançoire astrale, lui permettant de créer sa magie avec des positions impossibles et des changements rapides jusqu'au saut de l'ange pour revenir sur terre plus rapidement, une ouverture époustoufflante avec un brin de folie verbale qui fait bien rire les gens.



Vont s'enchaîner des numéros plus époustoufflants et sensationnels les uns que les autres que ce soit une suite d'équilibristes produisant un ballet lumineux puissant montrant leur maîtrise corporelle musicale transcendant espace et clarté ou un numéro clownesque musical ayant leur propre sens du tempo auxquels ils obéiront jusqu'au bout de leur ligne d'idées.

Jongleurs de quilles surprenants car ils sont 7 artistes qui y ajoutent, sauts, passages d'avant en arrière, en hauteur, en duo, trio et pirouettes en échelle le tout enrobés de velours rouge les entourant et ouvrant la porte à la magie complètement éclatée de Greg Lackovic qui anime le bal en compagnie de Charlotte Salioux que l'on retrouve mélangée à toutes les sauces et qui vous sert une Dame Nature sortie de l'ordinaire.

La première partie se termine avec Antoine Carabinier Lépine, l'homme cerceau, qui utilise une roue pour nous émerveiller, nous étourdir, nous enchanter et nous faire pénétrer dans son univers bouillant de vitesse, d'énergie, de splendeur sur un fonds de musique de mariage grecque nous invitant dans cette course effrenée qu'il contrôle totalement, tout simplement sublime.



Les numéros se complètent à merveille et donne un goût d'éternité à cette soirée pittoresque remplie de chant, de ballet aérien avec des élastiques où la séduction danse entre la belle et la bête sous un tango parisien à fleur de peau, à fleur de plaisir, le nôtre. On se retrouve dans un duel entre un ange gardien et celui qu'il hante jusqu'à ce qu'il se retrouve, se reconnaisse dans un numéro d'équilibre main à main fou, surprenant, très acrobatique, explosif et sans filet.

Cerceaux, sauts à bascules, musique endiablée et tant de moments intenses qui répondent aux attentes des amateurs subjugués qui claquent des mains, crient et applaudissent à tout rompre et demeurent sous le charme de ces athlètes de cirque qui nous ont offert une soirée aux limites de l'impossible, sans retenue en toute complicité...INIMAGINABLE, PHÉNOMÉNALE, INCROYABLE sont tous des adjectifs collants à Cabotinage mise en scène par Christine Rossignol.

Savant mélange de comédie, de burlesque, de cirque, ce cabaret spectacle présente l'imprévue, l'inimaginable plus grand que nature nous capturant pour ces quelques heures pendant lesquelles ont retient notre souffle et en cette soirée magique, L'Anglicane est devenue l'un des plus grands chapitaux du monde.