Good Generation nous plongent directement au coeur de notre jeunesse et du Peace and Love.


Good Generation au Centre d'art La Chapelle ce samedi 7 avril 2012 et on sentait dès le lever du rideau qu'on assisterait à une soirée exceptionnelle nous plongeant dans la période musicale des années 1965 à 1975, qui a bercé la jeunesse de la majorité des spectateurs présents et qui nous a ramené à une adolescence insouciante, pleine de possibilité.




Après une introduction humoristique et la version originale d'une pièce originalement interprétée par The Doors pour créer l'atmosphère, le rideau se lève sur une machine bien huilée qui performe à fond et recrée l'ambiance psychédélique de l'époque.



Leur décor très coloré fait remonter à la surface de bons souvenirs en concordance avec les pièces jouées que ce soit les fleurs, les signes de peace and love, les lumières et autres effets utilisés.



Impossible de ne pas danser sur notre chaise, de chanter en écho et de taper des mains et des pieds...on se sent possèdés par la musique et les paroles qui resurgissent de notre mémoire endormie qui se réveille au contact de groupe de Good Generation and friends...qui sont entre 6 à 13 musiciens ou chanteurs à faire resurgir le passé pour notre bon plaisir.



De chansons jouant à C.F.L.S jusqu'au Rouge fm, le répertoire est grand et la prestation époustoufflante que ce soit lors de solos faits par Maude Brochu chantant "Close to you" ou prenant vie sous les traits de Janis Jopplin ; de musique sortant de la flûte, de la section des brass, des guitares , des claviéristes , le tout enrobé de la voix de Bob Létourneau et des vocalistes, il s'agit d'une distribution imposante qui remplit la scène du Centre d'art La Chapelle.



Les musiciens font un travail extraordinaire et reproduisent avec intégrité toutes les pièces que l'on reconnaît dès les premières notes que ce soit Chicago, les Beatles, Turtles, Mamas and Papas, Pink Floydd, Arétha Franklin, Blood Sweat and Tears, Joe Cooker, tout y passe et plus encore en passant par Jesus Christ Superstar (notre chanson de Pâques avec oreilles de lapin en prime pour la section brass) et Aquarius.



On ne peut que féliciter tout le groupe qui a amplement mérité les tonnerres d'applaudissements et vivas criés par les fans enthousiastes qui ont pu retrouver leur jeunesse pendant près de 2h30 lors de cette soirée magique qui nous a fait voyager d'une décennie à l'autre en un roulement de tambour (Pierre Denis-batterie) et sous le chant ensorcelant de la guitare de Daniel Bouffard, des claviers de Serge Perreault (voix et direction musicale) et Jean Vallières (guitare et voix) , de Réjean Tremblay (basse et voix) pour le noyau central composant Good Generation.



Sans oublier leurs invités qui ont ajouté une note particulière grâce aux brass, flûte, voix et autre guitare et qui ont permis d'offrir une variation supplémentaire au répertoire déjà rempli. Tout a vraiment été pensé pour nous faire voyager en première classe et nous donner le goût de suivre leurs déplacements prochains, magistral tout simplement.