Marie-Michèle Desrosiers chante Noël pour la Fondation Signe d'Espoir...

Marie-Michèle Desrosiers chante Noël pour le bénéfice de la Fondation Signes d'Espoir ce soir, 2 décembre 2011, au Palais Montcalm et la neige a souligné son arrivée pour donner encore plus le goût de se laisser transporter dans l'univers pétillant de la chanteuse.

Après une brève présentation, les deux présidents d'honneur s'adressent aux spectateurs pour leur exprimer le pourquoi de leurs implications auprès de la Fondation Signes d'Espoir, le plaisir de pouvoir redonner lorsqu'on prend conscience de la chance que l'on a d'être en santé et d'avoir été choyée par la vie, le tout traduit en langage signée par Mme Marcoux qui n'a pas manquée un mot.

La fondatrice, Soeur Louise Bellavance nous parle des volets développés au cours des dernières années tels que la récupération d'ordinateurs, de livres, de formation en langue des signes québécoise (L.S.Q.) auprès des personnes sourdes avec multiples handicaps auxquels ils peuvent offrir un hébergement et rappelle que décembre est le mois de l'amour, de l'entraide et c'était un choix idéal pour faire ce concert-bénéfice à saveur de chants de Noël.

Débutant son tour de chant vêtue d'une cape ramenée de son voyage en Russie pour son disque de Noël avec l'Armée Rouge, elle enchaîne les chansons et nous parle des souvenirs d'enfance qui y sont associés; de sa jeunesse à St-Eustache où ses 4 frères et soeurs s'amusaient dehors, des traditions et plaisirs simples de la vie.

Lors de l'interprétation "Dans le silence de la nuit", Marie-Michèle Desrosiers a été traduite simultanément en langue signée québécoise ce qui a ajouté à la magie du moment. Le spectacle se déroule d'un seul souffle nous présentant l'artiste et ses musiciens (pianiste, violoniste et contrebasiste) seuls dans un décor épuré sous un éclairage variant selon l'effet recherché.

Elle s'amuse à faire chanter les spectateurs, interagir avec eux et raconter des anecdotes qui lui sont arrivées en cours de vie et de carrière, la Russie étant omniprésente dans son coeur et ses chansons. Après "Happy Xmas" the war is over- elle nous offre comme un dernier régal en rappel deux pièces souligannt la fête dont "Ave Maria" qui suspendu dans le temps, nous l'a montré naturelle, en prière, en communion avec l'assistance qui se retenait presque de respirer pour mieux l'entendre.

Une soirée qui a passé très vite et pour continuer dans l'esprit de partage, vous pouvez faire des dons à la Fondation de diverses façons en allant sur leur site où vous pourrez voir également leur mission, objectifs et en apprendre plus sur le Centre Signes d'Espoir et leur boutique cadeau Ordi-livres...une façon de donner en aidant.