Le Centre des Congrès de Lévis était l'hôte d'un rodéo

Rodéo Lévis 2011, une première édition éclaboussante de plaisir et tel que prévu, cette première édition a pris place beau temps, mauvais temps. Il semble que les soubresauts de la météo n'ont pas refroidi l'ardeur des cowboys et cowgirls venus montrer leur savoir-faire ni celle des supporteurs ou amateurs qui ont franchis l'entrée en grand nombre.



Habillés d'habit de pluie ou armés d'un parapluie, les spectateurs ont rempli les gradins pour assister à un spectacle haut en couleurs présenté par le promoteur Étienne Labrecque sur les terrains du Centre de congrès et d'expositions de Lévis lors de cette fin de semaine du 27, 28 et 29 mai 2011.


Quelques 150 participants du Québec et de l'Ontario sont entrés en scène lors de ces compétitions de sport extrême qui nous faisaient voir 11 disciplines de rodéo dont le montée des chevaux sauvages avec ou sans selle, la montée des taureaux sauvages, la course de sauvetage et l'échange de cavaliers, l'attrapée du veau au lasso etc.


De plus cet évènement leur permettra d'accumuler des points qui pourraient les mener à la finale de l'Est du Canada à St-Agapit et même aux finales de l'International professsionnal Rodeo Association (IPRA) en Oklaoma.


Le Rodéo Lévis 2011 est le premier du genre à être organisé dans la grande région métropolitaine de Québec et faisait partie de la programmation très diversifiée de Célébrations Lévis 2011. Un rodéo en milieu urbain, au centre-ville de Lévis ça rejoignait les cowboys mais aussi toute la famille qui aiment les chevaux et qui voulait voir de près ce genre de compétition.



Malgré le terrain détrempé, la pluie qui ne donnait pas vraiment de répit, on peux dire que tous les spectateurs en ont eu plein la vue par les prouesses des participants et de leurs montures qui se sont démenés sans compter dans une mer de boue qui revolait aux détours mais qui n'a pas gaché ce méga spectacle divertissant au plus haut point et qui a réveillé sans nul doute le cowboy enfoui au fond de chacun de nous.



En souhaitant qu'en 2012, la seconde édition soit sous un ciel ensoleillé pour pouvoir encore plus apprécier ces performances sortant de l'ordinaire et qui nous donne le goût d'essayer un instant de mâter ces montures fougueuses ou de capturer un rêve au lasso une prochaine fois.